Une crise peut en cacher une autre. le message de l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'agriculture (FAO) aux pays riches. Pour marquer l'urgence de la situation, la Fao a publié des chiffres faisant état d'une situation alarmante dans le monde. Près de 89% d'entre elles, soit 750 millions de personnes, vivent en Afrique et en Asie.

Selon les derniers chiffres de cette organisation, plus de 900 millions de personnes souffrent de faim dans le monde. Dans son dernier rapport la FAO prévoit une hausse de la production céréalière mondiale de 4,9 % à 2,232 milliards de tonnes de grains. 36 pays situés pour la plupart en Afrique, doivent toujours recourir à l'aide extérieure pour nourrir leur population, en raison notamment des facteurs climatiques et des prix très élevés des aliments de base et de l'énergie. « la difficulté, c'est de convaincre les pays donateurs de faire des efforts supplémentaires.»

La famine est un problème. Les solutions sont d'ordre structurel. Si le contexte actuel risque de pousser ces pays donateurs à opter pour des contributions courts termes, à réagir seulement dans des cas d'urgence, ce comportement ne fera que repousser à plus tard les problèmes. Des risques de protectionnisme dans les pays producteurs.